Contact          Demander un devis        
Français
  articles : 0
Montant : 0.00 € ttc


» Histoire du sticker post-it
Exporter en pdf  Exporter en pdf


Histoire du sticker post-it

 

Sticker post-it

Brainstormer avec des post-it

 

Petit feuillet adhésif multicolore, le Post-it est passé du statut de fourniture de bureau utile à celui d’objet de décoration polyvalent, utilisé pour prendre des notes tout autant que pour communiquer avec autrui ou s’amuser. Retour sur la success story des stickers post-it, dont le succès ne cesse de se confirmer au fil des décennies.

 

Le Post-it 3M, fruit d'une invention fortuite

 

Cette feuille de papier autoadhésive amovible, réutilisable et d’une simplicité visuelle désarmante, est née relativement par hasard dans les laboratoires de la firme 3M. Dans le cadre d'un programme de recherche commencé en 1964, le chimiste Spencer Silver mélangea en 1968 des monomères et mit au point une colle aux propriétés étonnantes, qui « ne colle qu'à elle-même ». Son entreprise ne décela pas tout de suite tout le potentiel commercial de ce produit. Il fallut attendre 1974 pour que le chercheur Arthur Fry, également chef de chœur de l'église presbytérienne de North St-Paul, ait la bonne idée d'appliquer la colle imaginée par son collègue sur un morceau de papier. Son objectif était d'obtenir un marque-page antidérapant pour son livre de chant qui puisse être déplacé à sa guise, sans risquer d'abîmer son hymnaire. Le résultat fut si encourageant que la société 3M décida de rattraper son retard à l’allumage. Elle déposa la marque Post-it au début des années 1980 et se mit à commercialiser massivement les célèbres feuillets adhésifs sur le territoire étasunien. Très vite, le post-it se fit une place de choix dans les rayons dédiés à la papeterie. L'année suivante, ce fut au tour du Canada de découvrir l'ingéniosité des Post-it, puis vint celui de l'Europe. 3M ouvrit plusieurs usines de production notamment à Cynthiana dans le Kentucky aux Etats-Unis, mais aussi à Beauchamp dans le Val-d'Oise en France afin de fournir le marché européen de manière plus soutenue. Un modèle qui continue aujourd’hui de porter ses fruits, bien que le brevet de base soit entré dans le domaine public en 2000. Si les « copies » se succèdent, l’engouement pour ce produit ne se tarit pas.

 

Un accessoire de bureau atypique et malin

 

Avec sa petite bande autoadhésive au dos, ce produit innovant reste fermement fixé tout en adhérant très peu à la surface sur laquelle il est déposé. Il peut ainsi être appliqué et repositionné à volonté sans laisser le moindre résidu et sans endommager le support. Le Post-it est un produit simple, presque autant qu’une feuille A4, ce qui rend son succès encore plus désarmant. Aussi incroyable que cela puisse paraitre au sein d’une société plongée corps et âme dans la voie technologique, le Post-it, fourniture du XXème siècle sans utilité critique, a encore un brillant avenir devant lui. On le retrouve partout : à la maison comme au bureau, posé là, sur un coin de bureau, sur un écran d’ordinateur, un placard, sur un front ou même sur une fenêtre… Ludique et esthétique, cette fourniture de bureau pas chère a envahi notre quotidien de bien des façons différentes.

 

Le post-it, un objet de pop culture toujours prisé

 

Le Post-it est encore aujourd’hui la fourniture de bureau la plus utilisée au monde. Ceci peut paraitre étonnant tant nombre d’outils, d’applications et de logiciels censés faciliter la prise de note ont vu le jour. Et pourtant… Le nom de la marque est même passé dans le domaine courant, au même titre que Frigidaire ou Scotch. Du haut de ses 320 couleurs différentes, le Post-it, plus qu’une simple fourniture scolaire de bureau, plus qu’une simple aide à la prise de note, est devenu un élément de décoration à part entière. Certains employés (artistes ?) les utilisent même pour réaliser des œuvres picturales lors de « Post-it wars » colorées, mettant à profit la palette de couleurs des stickers post-it, beaucoup plus large qu’à ses débuts. En plus du jaune indémodable qui caractérise si bien les Post-it, du rose, du orange, du vert, du bleu, du rouge, du fluo sont venus agrémenter la gamme. De nouvelles formes ont également vu le jour depuis ses débuts : post-it en forme de bulle, stickers au format rectangulaire, post-it en bande pour faire office de marque-page… Rien de mieux qu'un Post-it pour classer et mettre un peu d'ordre dans ses documents sans les dégrader. Le passage du brevet dans le domaine public a permis à la concurrence de s’emparer du concept, et de le décliner sous des formes nouvelles et différentes. On trouve par exemple dans le commerce des stickers dotés d’une partie transparente pour écrire, et d’une partie colorée pour faciliter le repérage, un bon point pour un futur marque-page. Etroit, large, rigide, fléché… le Post-it s’adapte aujourd’hui à tous les besoins et à toutes les envies. Le pense-bête est mort ? Vive le pense-bête !